Très apprécié pour son parfum et son arôme en cuisine, le romarin « Rosmarinus officinalis » est également exploité depuis des millénaires pour ses vertus thérapeutiques. En infusion, par voie interne ou sous forme d’huile essentielle, cette plante condimentaire regorge de bienfaits et permet de soulager de nombreux maux.

Très abondant sur le pourtour méditerranéen, le romarin se distingue par ses atouts santé et nutrition remarquables, ce qui en fait un précieux allié à avoir chez soi. Issu de la famille des lamiacées, on lui prêtait même des pouvoirs d’eau de jouvence en Hongrie encore récemment.

1. C’est un puissant antioxydant

Riche en antioxydants, le romarin est idéal pour combattre le vieillissement cellulaire dû à la présence de radicaux libres dans l’organisme, notamment grâce à des composés polyphénoliques tels que l’acide rosmarinique et l’acide carnosique. Un atout de taille lorsqu’on sait que les radicaux libres peuvent se former suite au stress, à une surexposition au soleil ou encore à la pollution environnante, entre autres facteurs.

2. Il combat le stress

Selon une revue d’études publiée dans The Journal of Biomedical Science, le romarin aurait démontré son efficacité contre le stress. Un avantage précieux car le stress chronique peut finir par affecter le corps, entraînant des problèmes de santé variés.

3. Il améliore la digestion

Ballonnements, constipation, sensation de lourdeur ? Peut-être qu’il vous manque un petit coup de pouce pour favoriser une meilleure digestion. L’huile essentielle de romain est dotée de propriétés carminatives utiles en cas de flatulences, de digestion difficile, de spasmes ou de distension abdominale.

4. Il améliore la qualité de la peau

Le romarin possède des propriétés astringentes et permettrait de rééquilibrer la production de sébum sans assécher la peau. il a la capacité à stimuler la circulation sanguine, ce qui permettrait d’améliorer le teint, sans oublier ses vertus antiseptiques, désinfectantes et anti-inflammatoires idéales pour les peaux grasses ou à tendance acnéique.

5. Il atténue les rhumatismes

Le romarin fait partie des herbes efficaces pour soulager les douleurs liées à l’arthrite rhumatoïde ainsi qu’à la fibromyalgie, une maladie aux symptômes très variés. Son efficacité serait due à ses propriétés anti-inflammatoires. S’il ne constitue pas à lui seul un traitement, il peut apporter une aide complémentaire pour réduire les douleurs.

6. Il prévient les mycoses

Grâce à ses propriétés antibactériennes et antifongiques mises en avant par cet article scientifique, le romarin pourrait s’avérer utile en tant que remède naturel pour prévenir l’apparition de mycoses. Ces dernières auront tendance à se manifester lorsque l’environnement est “fragilisé”, d’où l’utilité du romarin pour détoxifier l’organisme.

7. Il combat la fatigue

L’inhalation de romarin participe à se sentir en “meilleure forme”. Cette inhalation finie, l’aromate permet de se sentir plus actif.

8. Il soulage l’asthme

Incontournable de la phytothérapie, le romarin serait utile pour soulager et décongestionner les voies respiratoires. Une étude scientifique récente suggère que cette plante condimentaire aurait considérablement amélioré certains symptômes tels que la toux, la respiration sifflante et la production d’expectorations chez des personnes atteintes d’asthme.

Recette de l’infusion au romarin

Voici comment préparer une infusion au romarin pour une personne :

  • 2/3 g de feuilles de romarin (séché ou frais)
  • 150 à 200ml d’eau bouillante

Quand faut-il la consommer ?

Une fois que vous avez laissé le romarin infuser dans l’eau pendant une dizaine de minutes, votre boisson est prête à être consommée. Vous pouvez en boire à raison de 2 ou 3 fois par jour.

romarinMise en garde:

Par voie orale, le romarin est contre-indiqué aux personnes souffrant de maladies du foie ou de calculs bililaires, ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans. A forte dose, l’huile essentielle à cinéaole peut avoir un effet abortif ou neurotoxique.

L’huile essentielle de romarin est dermocaustique et est donc déconseillée par voie interne non diluée. Même lorsque cela est le cas, il est déconseillé d’en prendre en forte quantité (plus de 10 gouttes/jour) car elle peut entraîner une irritation de l’estomac ou de l’intestin.

Il est conseillé de demander l’avis d’un spécialiste avant de procéder à son utilisation.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire