Pour les hommes, le pénis est le symbole de la fierté masculine, et cela depuis la nuit des temps. La société machiste privilégie la virilité du mâle dominant. Mais connaissons-nous vraiment cet organe ? Voici quelques clefs qui vont en faciliter sa compréhension…

1- La génétique et l’attribut masculin
La génétique a un effet direct sur la taille du pénis, mais son effet ne s’arrête pas là, car la durée pendant laquelle une personne peut rester « active » au lit dépend également d’autres facteurs. Si votre père ou votre grand-père ont une réputation de « solide gaillard » au lit, il se peut que vous profitiez génétiquement de leurs gènes virils…

2- Lien entre relations sexuelles et santé de la verge
Des rapports sexuels réguliers sont une condition nécessaire pour garder le pénis en bonne santé. En effet, une érection pousse le sang vers le gland de l’homme, ce qui apporte beaucoup d’oxygène au symbole de la virilité, et vous savez peut-être déjà que l’oxygène est un élément important du maintien du tissu musculaire. Les muscles sains du pénis ne font pas exception. Sinon, l’hypoxie entraînera une accumulation de collagène, ce qui affectera progressivement l’érection.

3- Un tissu plus résistant
Le tissu autour de la fameuse protubérance située entre les jambes de l’homme est plus solide et résistant que le tissu autour du cerveau. Etonnant non ?

4- Des litres de liquide séminal
Entre 15 et 60 ans, un homme moyen éjacule entre 34 et 56 litres de sperme. Le nombre total de spermatozoïdes dans ce dernier est compris entre 35 et 500 milliards.

5- Durée d’éjaculation
L’éjaculation normale dure environ 0,8 seconde et se produit, selon les individus, entre trois et dix « poussées ». La quantité moyenne de sperme produit par un homme équivaut à une cuillère à café voire un peu plus.

6- Tabac et sexualité
L’excitation sexuelle nécessite une bonne irrigation sanguine. Hélas le tabac agit de manière négative sur celle-ci de par l’atteinte vasculaire qu’il induit. De plus, de nombreuses substances contenues dans la fumée ont un mauvais impact avec une diminution significative de la capacité érectile, même avec une seule cigarette.

7- Incroyable mais vrai
Deux hommes sur mille pourront mourir seuls, bien que leur plaisir et leur confort soient très discutables (l’amour c’est mieux à deux non ?).

8- Les faveurs de la jeunesse
Les érections juvéniles peuvent durer jusqu’à une heure, tandis que les hommes âgés en moyenne de 20 à 40 ans ne peuvent maintenir des érections que pendant 40 minutes. Sinon, la situation est beaucoup plus compliquée pour les personnes entre 66 et 70 ans, donc, « rester debout » pendant 7 minutes est considéré comme un exploit.

9- La nature fait bien les choses
Ce n’est pas par hasard que les testicules se rétractent soudainement pendant les rapports sexuels. En effet, ils doivent faire attention à ne pas entrer en contact avec des substances agressives. Le clitoris féminin répond de la même manière en se cachant sous son capot. Un bon moyen de se protéger dans les moments difficiles.

10- Une forme particulière
Et un pénis courbé comme une banane? En fait, c’est la maladie de La Peyronie, qui touche 4% de la population masculine mondiale, touchant surtout les hommes entre 40 et 60 ans. Cependant, la cause exacte de la maladie n’est pas claire, mais les experts estiment qu’elle ne peut être causée que par des facteurs génétiques ou un traumatisme. Ce dernier peut survenir si le pénis est soumis à des rapports sexuels particulièrement violents ou à une masturbation excessive. En conséquence, à mesure que le tissu guérit, un côté du pénis se durcit, formant la célèbre courbe.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire