L’indice de masse de corporelle est un indice permettant d’évaluer les risques pour la santé liés au surpoids ou à la maigreur. Car le poids seul ne suffit pas à diagnostiquer une obésité légère ou sévère, un surpoids ou une maigreur excessive : ce n’est pas la même chose que de faire 64 kilos si l’on fait 1m50 ou 1m 70…

L’IMC est une méthode réputée fiable pour les femmes et hommes adultes de 18 à 66 ans, mais ne peut pas être utilisée pour les femmes enceintes, les seniors, les athlètes d’endurance ou les personnes fortement musclées.

La corpulence dite « normale », est une zone de poids qui laisse espérer rester en bonne santé le plus longtemps possible.
Edith Knafo – Diététicienne

« On peut donc être dans la fourchette de poids idéal et vouloir perdre quelques kilos, ou bien être en surpoids, et se trouver bien ainsi. » En effet, l’indice de masse corporelle ne correspond pas forcément au poids de forme. « Le poids forme, lui, est un poids auquel chaque personne se sent bien, pour lequel les paramètres morpho-physiologiques, comme la tension et le tour de taille, ainsi que le bilan sanguin, doivent être pris en compte. C’est l’ensemble de ces paramètres qui permet de rester en bonne santé », ajoute la diététicienne.

Si votre IMC est hors de la zone de « corpulence normale », n’hésitez pas à consulter un médecin ou une diététicienne pour un établir un bilan.


Calculez votre Indice de masse corporelle

Votre taille (cm):
Votre poids (kg):

Votre IMC:
Interprétation (d’après l’OMS):


Interprêtation des résultats:

Maigreur (extrême ou non) ou insuffisance pondérale:
Il peut s’agir:
– d’une minceur constitutionnelle
– d’une maladie
– d’une restriction alimentaire trop poussée, trop de régime…
– trop d’activité physique, de sport

Corpulence normale:
– continuez comme cela et vous avez de bonnes chances de vivre vieux!

Surpoids ou embonpoint:
– juste quelques kilos à perdre : un peu d’efforts !

Obésité:
Il existe une surcharge pondérale:
– risque accru de maladies cardio-vasculaires, d’HTA, de diabète, de dyslipidémie
– problèmes arthrosiques et même augmentation de certains cancers (colon, sein, utérus…)

A noter:

Une alimentation saine et de l’exercice reste le meilleur rémède a une variation trop importante de poids…

Partagez cet article :

Laisser un commentaire