Comment bien utiliser les huiles essentielles

De nos jours, on parle beaucoup des huiles essentielles et de leurs applications au quotidien. Les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie depuis des millénaires. Aujourd’hui encore, leurs vertus sont reconnues dans le domaine de la santé notamment.

Voici un guide rapide des huiles essentielles.

Propriétés
Désinfectant, antiseptique, antimicrobien (microbicide, germicide, antiputride). A la fois antibactérien (antibiotique, bactéricide, bactériostatique) et antifongique (antimycosique, sporicide, fongi-statique). Assainissant , répulsif insectes, odorant.

Où les trouver ?
Magasins spécialisés en épicerie bio, pharmacies, herboristerie… Attention à celles que l’on trouve en grandes surfaces

On les avale
Comme elles ne se dissolvent pas dans l’eau (elles ne sont pas “hydrodispersibles”), il ne faut pas les verser directement dans un verre d’eau ou une tisane mais plutôt les mélanger à un peu de miel, d’huile végétale ou encore les déposer sur un sucre ou un comprimé neutre.

Puressentiel (en pharmacie).
On peut également les glisser dans un plat, pourquoi pas. Certaines s’y prêtent particulièrement, comme le basilic ou la lavande.

On les respire
On peut profiter de leurs bienfaits par le biais d’inhalations sèches (sur un mouchoir) ou humides (dans un bol d’eau chaude). Ou encore en verser quelques gouttes dans un diffuseur ou, à défaut, dans une soucoupe en verre ou en porcelaine placée près d’une source de chaleur, afin d’assainir l’air ambiant (bureau, chambre…) ou de créer une atmosphère douce et odorante. Evitez les soucoupes ou les dispositifs en terre cuite que l’on pose sur une source de chaleur: cette dernière dénature l’huile essentielle et la rend moins active.

On les applique sur la peau
Les huiles essentielles traversent très rapidement la barrière de la peau pour rejoindre la circulation sanguine et, de là, l’organe “cible” à soigner. C’est pourquoi il ne faut pas être étonné de trouver des conseils de massage pour une affection qui semble bien éloignée du lieu d’application. C’est aussi pourquoi, de l’eucalyptus appliqué sous la voûte plantaire vous procurera une haleine agréablement parfumée dans les quelques minutes qui suivent son application.

On prend des bains
Bains de pieds, bains de mains, bains de siège, bains tout court, voici encore une excellente façon de profiter des huiles essentielles. Elles vont ainsi agir :
• par pénétration épidermique sur l’ensemble du corps.
• Par dispersion dans l’atmosphère de la salle de bain, et pénétration par les voies respiratoires. Avec le moment de détente en prime. Un vrai “plus” lorsqu’on ne se sent pas bien ! Il faut toujours diluer les huiles essentielles dans du lait ou la base neutre pour bain.
Puressentiel
(recommandé car non gras) avant de les diluer dans l’eau du bain (jamais trop chaude : 35 à 37°C maximum)… sinon elles restent à la surface de l’eau et risquent de brûler la peau.

Attention : les HE se dosent en gouttes, ne pas dépasser le dosage recommandé. Certaines HE sont dermocaustiques, elles ne s’utilisent pas pures. Les HE par voie interne peuvent être très toxiques. Tenir hors de portée des enfants. Les enfants de moins de 7 ans et les chats sont particulièrement sensibles aux HE.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, à un aromathérapeute, à un aromatologue et faire attention aux contre-indications (enfants, femmes enceintes…). “Les HE sont des substances actives qui doit être utilisées avec discernement pour ne pas devenir dangereuses”, privilégiez les HE bio …

Partagez cet article :

Laisser un commentaire