En voilà une idée me direz-vous ! Pourquoi en effet ne pas participer à la sauvegarde des populations locales d’abeilles sauvages, l’entreprise française Un Toit Pour Les Abeilles lance « Les Dorloteurs d’Abeilles ». Le principe : chaque participant reçoit un « Dorlotoir », une charmante maisonnette en bois dans laquelle les jolies butineuses pourront construire leur nid et pondre leurs œufs.

Les premiers dorlotoirs sont livrés vides, des abeilles abeilles sauvages vont alors y élire domicile de mars jusqu’à l’automne et vont se disséminer à la fin de la saison et y faire des cocons qui attendront le printemps.

Pas de récupération de miel ici, il s’agit juste de s’occuper des abeilles sauvages (ces championnes de la pollinisation) et de leur fournir un toit. Pour participer, nul besoin d’avoir un grand jardin. L’abri peut être mis sur une terrasse ou un balcon.

A la fin de l’automne, les cocons seront prélevés pour être ensuite protégés pendant la saison hivernale pour augmenter les chances de survie. Ils seront ensuite répartis dans d’autres « dorlotoirs » selon la région la saison suivante. Ainsi, des zones de repeuplement en abeilles sauvages sont créées, dans le respect des souches locales.

À noter que les abeilles solitaires ne piquent pas. « Les mâles n’ont pas de dard, et les femelles ont un dard très fin et souple qui peut à peine traverser la peau », assure Pauline Jung. « Les abeilles ne sont pas agressives car elles n’ont pas de réserve de miel à protéger. Elles ne représentent aucun risque pour les enfants », ajoute-t-elle.

Pour visiter le site, c’est ici : Les dorloteurs d’abeilles

Partagez cet article :

Laisser un commentaire