Sommes-nous des consommateurs stupides et compulsifs prêts à acheter tout et n’importe quoi pour combler  – entre autres – notre vide existentiel ou alors pratiquons des achats raisonnés de « consomm-acteurs ? Telle est la question  ! La méthode « Bisou », mise au point par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken, permet de mieux penser ses achats.

L’idée est d’utiliser cette méthode avant chaque achat de produit ou service, BISOU est en fait un moyen mnémotechnique pour se souvenir des 5 questions principales à se poser.


La méthode bisou en 5 points:

B comme Besoin : définir ses besoins avant d’acheter

A quel besoin cet achat répond-il chez moi ? A quel besoin cet achat répond-il ? Ne serais-je pas en train de l’acheter pour me conformer à une norme sociale ? Est-ce vraiment moi qui désire cet objet ou mon envie est-elle dictée par une stratégie marketing bien élaborée ?

I comme Immédiat : pour ne pas craquer à l’achat impulsif

En ai-je besoin immédiatement ? L’immédiateté est la meilleure amie de l’achat compulsif. Je me demande si mon budget peut intégrer cet achat. J’attends quelques jours avant de l’acheter (ou pas) et je réponds au questions suivantes.

S comme Semblable : éviter les achats « doublons »

Ai-je quelque chose de semblable qui pourrait faire l’affaire ? Certains produits ou appareils sont polyvalents (robots ménagers par exemple).

O comme Origine : réfléchir à la provenance de ce que l’on veut acheter

Quelle est l’origine de ce produit ? A-t-il été créé dans des conditions qui me conviennent (mauvaise condition de travail du producteur, mauvais pour la santé ou pour l’environnement etc.). Les questions sur l’origine du produit est difficile car aujourd’hui ne ne savons pas vraiment comment sont fabriqués les produits, la traçabilité est souvent ardue à trouver et parfois nous n’avons pas d’alternatives.

U comme Utile : savoir si cet achat est indispensable

Cet objet va-t-il vraiment m’être utile ? Va-t-il apporter un confort primordial dans mon quotidien ? Comment je faisais pour m’en passer avant ?


Origine de la méthode Bisou

Cette méthode a été créée par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken . Elles ont créé un groupe Facebook gestion budgétaire, entraide et minimalisme. N’hésitez pas à rejoindre les licornes (le nom des membres du groupe) pour y discuter avec plus de 130 000 personnes !

Nous consommons 3 fois plus qu’il y a 60 ans !

Comme le nom du groupe l’indique, cette démarche part du porte-monnaie (on fait des économies en n’achetant que le nécessaire) mais nous entraîne petit à petit vers une démarche minimaliste. Finalement, on a aussi moins d’impact sur la planète, il s’agit donc aussi d’un BISOU écologique !

En conclusion

Réfléchir à nos usages, prendre des décisions en connaissance de cause, en étant informé des impacts de nos choix, c’est une part importante de la solution. Que ce soit pour manger un banane, pour prendre l’avion ou pour utiliser tous ces outils numériques souvent si utiles mais parfois si futiles.

Finalement, le premier geste barrière contre les impacts environnementaux de nos actions, n’est-ce pas simplement la sobriété et le bon sens ? Alors, à partir de maintenant, pensez à la méthode BISOU !

Partagez cet article :

2 réflexions au sujet de “Connaissez-vous et appliquez-vous la méthode « bisou » ?”

  1. hé bien moi je dis merci pour avoir publié cet article. Je vais donc tenter d’appliquer le plus régulièrement possible cette méthode, et penser chaque fois au « BISOU » pour éviter de dépenser et de consommer une une folle !

    Répondre

Laisser un commentaire