Notre vie est sans cesse régie par de fausses croyances. En d’autres termes, une croyance limitante est une vue de notre esprit qui nous fait croire que l’on n’est pas capable de faire certaines choses. Elle nous vient le plus souvent de notre éducation ou de nos expériences passées (en particulier de nos échecs).

Ces fausses croyances « pourrissent » en général nos vies et limitent nos champs et nos perspectives de vie heureuse.

Dans la réalité de nos vies, nos pensées, nos croyances ont autant le pouvoir de nous construire que de nous détruire. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de les influencer positivement pour se construire une vie meilleure.

Comment ça se passe ?

Nous avons beaucoup de croyances limitantes :

Les croyances générales :

  • « la vie est dure, injuste »
  • « il faut faire beaucoup d’efforts »
  • « c’est dur de gagner sa vie » Etc.

Les croyances spécifiques :

  • « je n’ai jamais de chance »
  • « il faut toujours que ça tombe sur moi »
  • « le bonheur c’est pour les autres »
  • « je suis nul… »

Ces croyances négatives sont autant d’étiquettes que nous collons sur nous.

Or, notre cerveau (en particulier le cerveau reptilien – inconscient) ne fait pas la distinction entre ces croyances et la « vraie » réalité, tant et si bien qu’il fait tout pour les réaliser, grâce à des mécanismes dont vous n’avez pas conscience !

Commençons par un peu d’introspection

Règles d’or pour éliminer les croyances limitantes :

  1. Questionnez-vous chaque fois que vous vous collez une étiquette : je suis… ; j’ai… ; ce sera toujours… jamais… Etc.
  2. Ce que je me dis est-il bon pour moi et mes objectifs ou est-ce en train de me saboter ?
  3. Si oui, c’est parfait, si non, adoptez une autre forme d’attitude et de pensée !

Quelles solutions adopter ?

Prendre conscience – vos croyances ne sont pas la réalité, c’est juste un point de vue que vous avez à un instant T, en raison de votre histoire de vie, vos expériences passées, votre éducation etc…. Néanmoins, vous pouvez changer de point de vue ! Se prendre en mains – il n’ y a aucune fatalité, vraiment aucune, cependant il faut vous libérer de vos propres freins.

Être prêt à changer, même radicalement, et même si cela va à l’encontre de votre éducation ou de votre histoire !

Fatalité ? Peurs obligatoires ? Manque de chance ? N’en croyez rien ! tout est possible et surtout le meilleur ! il suffit de vous en donner les moyens, c’est à dire persévérer et vous faire aider si nécessaire…

Source: https://ecoledepenseepositive.com

Partagez cet article :

Laisser un commentaire